Pandora

 

Pandora, 2015-2016, Photographie numérique, tirage papier satiné, 29,7 cm x 42 cm

La série Pandora donne à travers la photographie un échange intergénérationnel et social. Les cocottes ont été réalisées par plusieurs enfants de 6 à 10 ans dans une école du 17éme arrondissement de Paris, nous avons par la suite demandé de jouer avec auprès de différents SDF du quartier. Ils se sont prêtés aisément au jeu, se rappelant leur propre petite enfance.

L’objet de la cocotte a cela de transversale, d’être intergénérationnelle, mais il est aussi un objet empreint de magie, une sorte de boîte de Pandore comme la jarre dans laquelle se trouvaient tous les maux de l’humanité dont on interdit Pandore de l’ouvrir. Par curiosité, elle ne respecta pas la condition et tous les maux s’évadèrent pour se répandre sur la Terre. Seule l’espérance resta au fond du récipient, ne permettant donc même pas aux hommes de supporter les malheurs qui s’abattaient sur eux. Ce malheur est physique, viscéral sur les photographies, les mains symbolisent l’âge et la condition sociale, perdu dans la noirceur, là où la boîte créée par les enfants devient finalement un nouvel espoir de couleur. La joie se liant alors aux notions de jeux et de nostalgie.